LA VOIE DU TANTRA

Tantra signifie : technique, méthode, voie.

La voie du Tantra ne relève ni de la philosophie, ni de la religion. Sur cette voie on ne se préoccupe pas de problèmes de morale, ni de questions intellectuelles. L’accent est mis davantage sur le comment que sur le pourquoi. On ne cherche pas à savoir la Vérité mais à l’atteindre, à la vivre.

Le Tantra est plus une science qu’une philosophie, c’est une science de la conscience, une science qui a pour but de rendre les hommes plus heureux, plus
conscients. Quand cette science est appliquée, elle devient un art de vivre.

Tantra signifie aussi : expansion de la conscience. La mot vient de la racine Tan, qui, en sanskrit veut dire : expansion, développement. La Tantra pose, comme hypothèse de départ, que la conscience ordinaire de l’être humain est dans un demi-sommeil. Elle est comme enfermée dans un cocon aux parois plus ou moins solides qui est l’ego. Ce cocon est comme une graine, son enveloppe peut se désintégrer pour laisser le potentiel contenu à l’intérieur s’actualiser dans un processus d’épanouissement.
Suivre la voie du Tantra, c’est mettre en marche ce processus, et par la pratique d’une discipline, un travail sur soi appelé Sâdhanâ, effectué sous la direction vigilante d’un maître, faire naître en soi la fleur contenue dans la graine et la cultiver jusqu’à ce qu’elle soit totalement épanouie. C’est un voyage intérieur, une aventure dans la conscience dont il va s’agir de développer les potentialités cachées.

Chez l’homme profane, la conscience n’est qu’une petite partie d’un immense « iceberg » qui émerge au dessus de l’océan. La partie cachée de l’iceberg est l’inconscient. C’est elle qui domine, qui programme ses comportements, ses actions et ses réactions. L’iceberg immergé dans les profondeurs de l’océan programme tous les comportements instinctifs, végétatifs, animaux. La conscience qui émerge au dessus de la surface est la « conscience de soi », plus complexe. Elle lui permet d’exister dans une identité (dans la graine) mais toujours conditionnée par l’inconscient.

Au-delà de cette identité est la Conscience Cosmique, « l’esprit de l’univers » qui, en l’occurrence, est l’océan dans lequel flotte l’iceberg.

Développer la conscience, c’est entamer un processus de fusion qui verra l’iceberg se dissoudre dans l’océan. En d’autre termes, c’est faire évoluer notre être au delà de l’animal qui en est la base vers l’humain, et au-delà de l’humain, vers le Divin qui est la source intarissable de créativité, d’amour, d’harmonie et de liberté présente au cœur de chaque être humain.

Selon le Tantra, le mental est le principal obstacle à la réalisation de cette évolution. Ainsi, pour suivre cette voie, il va falloir apprendre à rentrer dans le « non-mental » et à ouvrir son cœur. Le véritable amour ne s’écoule librement que quand le mental est silencieux. Lorsque le mental n’est plus, on atteint l’état « d’éveil », un état de non-pensée, un état pure conscience. Alors, pour la première fois, on regarde le monde et on voit ce qui Est.

A mesure qu’on avance sur la voie du Tantra, tout se passe comme si les yeux s’ouvraient peu à peu, comme si on perdait des œillères… Progressivement les filtres colorés à travers lesquels on regardait le monde et l’existence deviennent transparents et incolores. Ces œillères pompent notre vie, réduisent notre champ de conscience. La Tantra se propose de nous rendre la vie, d’augmenter son flux à l’intérieur de nous. Rentrer dans le Tantra demande du courage, c’est pourquoi c’est une aventure, une aventure dans la conscience.

Nous avons, au départ, un certain niveau de conscience qui conditionne nos certitudes, nos aspirations, nos jugements, nos idées, nos habitudes, etc… Ce niveau de conscience peut s’élargir, c’est le sens étymologique du mot Tantra. Notre conscience doit pouvoir se dilater jusqu’à être capable de vivre chaque moment de la vie dans toute sa plénitude, en toute harmonie, complètement immergée dans le ici et maintenant, sans préjugés, sans projections personnelles.

A partir du moment où on entre sur la voie du Tantra, toutes les situations que nous vivons, toutes les expériences que nous faisons, physiquement, psychologiquement, sont là pour accroître notre conscience par delà les limitations de l’ego et de ses vérités préfabriquées. Plus nous vivons pleinement ces situations (en nous y engageant totalement) et plus nous devenons conscients de ce qui Est, de la Vérité. Chaque expérience vécue consciemment dans cette dimension contribue à réanimer la flamme intérieure qui guide notre chemin.

Bassin d'Arcachon (33) &  & Pyrenees Orientales (66)

Cours de Kundalini Yoga – Cours de Danse – Tantra

GUJAN MESTRAS (33)

salle Henri gailhard: 8 rue Dejean Castaing

lundi de 12h30 à 13h30 (kundalini yoga)

(attention: ne pas tenir compte de cette carte)

ANDERNOS-LES-BAINS (33)

15 Avenue Gustave Eiffel 33510 Andernos-les-Bains

Mardi de 9h15 à 10h15 (Kundalini Yoga)

AUDENGE (33)

Peysales

Mercredi 14h45 (Kundalini Yoga)

 

LA TESTE-DE-BUCH (33)

plaine des sports-yourte du cirque Komono

Mardi 19h15 (Kundalini Yoga)

(attention: ne pas tenir compte de cette carte)

 

BIGANOS (33)

Pas de cours pour l'instant

                   

PYRÉNÉES ORIENTALES (66)

7 Route de llivia 66800 Saillagouse

Lundi soir de 19h00 à 20h00 (Kundalini)

Jeudi matin de 10h à 11h (Kundalini) et de 12h30 à 14h (Tantra Yoga)